Derniers sujets
» Prochaine Séance
Hier à 19:07 par focco

» Personnages Joueurs
Hier à 15:51 par Homo Alpiens Tavernicus

» Présentation SamBob
Lun 15 Oct 2018 - 20:45 par JM

» Présentation
Dim 14 Oct 2018 - 13:23 par Homo Alpiens Tavernicus

Partenaires
Trollune la boutique de l'imaginaire
EVE - Espace Vie Etudiante
Les 7 royaumes
Grenoble-Alpes Métropole
INP-JEUX
TRACE JAUNE

Patrick chez les flics...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patrick chez les flics...

Après être passé prendre un thé et quérir quelques conseils  à la Mandragore, la boutique ésotérique de Madame Wang, tu te diriges en transport en commun jusqu'à Pemberton Square, le centre administratif de la ville de Boston. Il est environs 17h et tu tes hâtes d'aller au commissariat de police avant qu'il ne ferme. Tu montes dans le bus et tu repenses aux évènements qui sont arrivés ces dernières vingt quatre heures, ainsi qu'au nouvelles personnes que tu as rencontré. Malgré tes connaissances en matière de paranormal, tu te dis que cela fait un peu beaucoup et que si cette affaire se règle, elle fera un magnifique sujet de livre... LIVRE !!!



Immédiatement, tu songes que ces jours qui devaient être consacrés à la promotion de ton ouvrage "Surnaturel et quotidien" ont été accaparés par ce que tu appelles désormais "l'Affaire de la Maison Corbitt". Il faudra impérativement appeler ton éditeur, Prospero Press pour expliquer à Jonah Kensington, le directeur (qui se trouve à New York ) pourquoi ces dernières heures ont été infructueuses.

L'arrivée à Pemberton Square te sort de ta réflexion et il est rapidement temps pour toi de descendre et suivre le flot de badauds qui se dirigent vers le centre ville de Boston. Un exercice périlleux car ta timidité fait que tu ne te sens pas très à l'aise au milieu de la foule. Tu longes l'avenue bordées d'arbres, qui sous la chaude lumière du soleil, semblent revivre. L'hiver a été rude et tardif et, malgré une brume persistante le soleil reprend ses droits.


A mesure que tu approches du bout de la rue, une impasse dans laquelle se situe le commissariat principal tu croises un grand nombre de policiers qui partent pour leur ronde parfois en voiture, d'autres à cheval, à pied ou, plus remarquable, en side-car.




Arrivé au bout de l'allée, tu te retrouves face à un grand bâtiment, grouillant de personnes en uniforme qui s'affairent en tous sens. En montant les escaliers qui te permettent d'accéder à l'accueil tu es bousculé par trois policiers qui tentent vainement de maîtriser un grand type blond qui porte une casquette et des vêtements de travail qui semble fortement éméché.



Enfin tu arrives devant le comptoir de l'accueil après une coutre attente dans une file principalement composées de personnes aux traits tirés, au teint gris, au regard vide et à la mine austère. Enfin tu approches du guichet derrière lequel se trouve un jeune homme qui à toutes les caractéristiques du jeune stagiaire portant un uniforme trop grand pour lui. Avec les maigres renseignements que tu lui donnes concernant le dénommé Corbitt, il se dirige vers une pièce au fond du bâtiment, dans laquelle se trouve une accumulation de cartons étiquetés, de gigantesques classeurs métalliques et de registres. Il ouvre un tiroir d'acier rempli de fiches bristol et en lisant le nom Corbitt, il semble réfléchir. Puis, d'un mouvement de tête il t'indique une direction, un numéro de bureau ainsi qu'un nom : le lieutenant Martin Poole de la Brigade Criminelle. Tout en marchant tu te demandes pourquoi, pour une simple plainte, il te conduit vers le bureau d'un officier de la brigade criminelle.

Enfin tu entres dans un couloir, puis en longeant un couloir résonnant des bruits incessants des multiples machines à écrire utilisées par les fonctionnaires, tu arrives devant le bureau indiqué. Tu frappes et en ouvrant la porte, tu te retrouves devant un homme d’une bonne quarantaine d’années, assez grand, au visage carré. Ses vêtements impeccablement repassés et ses cheveux blonds à la coupe stricte laissent entrevoir un caractère méthodique.  Il est occupé à retranscrire les notes de ce qui semble être un carnet à la machine à écrire. En replaçant un marteau de l'engin avec son crayon à papier qu'il tenait quelques secondes avant entre ses dents il te demande d'une voix grave la raison de ta venue...





Que fais-tu ?










Invité
Invité

le Mar 11 Fév 2014 - 10:47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

Je lui dit dit Bonjour et je me présente Patrick de Saint Yves, écrivain.
Je lui dit que j’écris actuellement un livre sur les maisons remarquables de Boston et que dans ce cadre là j'ai été amené à m’intéresser à la maison habitée autrefois par la famille Corbitt.
Ce faisant j'ai découvert qu'une plainte avait autrefois été déposé contre Corbitt et que, voulant en savoir plus je m'étais dirigé vers l’hôtel de police. Un stagiaire a alors consulté les dossiers et m'a dit de venir le voir.

avatar
lhybrideur

le Mar 11 Fév 2014 - 22:01

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

Lorsque tu prononces le nom de Corbitt, il s'arrête de taper et commence à te dévisager. Il met la main dans sa poche et en sort une boite d'allumettes. Il en met une à sa bouche et commence à en mâcher une extrémité. Sa surprise semble évidente.

" Un livre sur cette affaire ? Alors vous êtes mal barré, il manquera la fin à votre histoire. Le Corbitt dont vous parlez est lié au plus important dossier de ma carrière. J'espère que vous avez la soirée. Vous avez déjà entendu parlé de l’Église de la Contemplation et du Seigneur, celui qui murmure dans l'ombre des secrets ? Le plus terrifiant rassemblement de salauds et de cinglés que cette ville déjà démente a pu réunir..."


Invité
Invité

le Ven 14 Fév 2014 - 21:51

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

Je lui répond que j'en ai entendu parler puisque j'ai déjà eu accès au dossier de Police la concernant en travaillant sur Corbitt et qu'il m'ont l'air d'une belle bande de taré. Je me demandait justement si la plainte envers Corbitt pourrait être lié à cette Eglise.

(Patrick de St Yves se réserve le droit de lui parler des journaux intimes si il lui apporte des infos utiles, voire pourquoi pas d'envisager une collaboration avec lui)
avatar
lhybrideur

le Sam 15 Fév 2014 - 14:41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

Il te regarde toujours, mais pour le coup, il n'est plus surpris du tout...

"De mémoire je ne sais plus si Corbitt était fou à lier avant de rejoindre l’Église ou si c'est à force de côtoyer le révérend Thomas, Théobald Caine ou ce genre de rebuts que Corbitt est devenu cinglé. Si vous avez un peu de temps je peux vous donner le dossier de plainte des voisins de Corbitt.

Mais méfiez vous, beaucoup de membres de cette congrégation ont échappé à la corde. Il en reste peut-être d'autres encore en vie. C'est peut-être même encore pour ça que je suis encore flic : pour les traquer. Vous n'étiez pas à Pratt Street en 1912, vous ne savez pas de quoi ils sont capables. des fois je me dis qu'on aurait mieux fait de laisser les citadins les lyncher. J'ai perdu plusieurs collègues ce jour là. Soyez prudents dans vos écris. J'ai lu le Globe d'avant hier, ils parlaient de votre bouquin. Je l'achèterai peut-être. "

Sur ce, il se lève et pars quelques instants chercher ton fameux rapport de plainte.

Invité
Invité

le Sam 15 Fév 2014 - 14:58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

En l'entendant parler de mon livre, je ne peux retenir une bouffée d'orgueil. Je m'empresse néanmoins de noter le nom de Théobald Caine de façon a pouvoir faire des recherches dessus.

J'attends ensuite tranquillement qu'il revienne avec le rapport
avatar
lhybrideur

le Dim 16 Fév 2014 - 13:30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

ok

(laisse moi le temps de mettre en forme ce rapport et pendant ce temps, pense à tes dispos pour la semaine prochaine)...

Merci.

Invité
Invité

le Dim 16 Fév 2014 - 13:47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...

la semaine prochaine je suis dispo tous les soirs sauf lundi soir
avatar
lhybrideur

le Dim 16 Fév 2014 - 20:45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Patrick chez les flics...


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum