Derniers sujets
» Campagne d'Anima (par Jésus)
Lun 11 Déc 2017 - 19:28 par Elhazzared

» Evenement INP 1er Décembre 2017
Mar 28 Nov 2017 - 21:17 par Draka

» Prochaine Séance
Lun 13 Nov 2017 - 19:37 par Ekalos

» Runequest : besoin d'un-e nouveau-elle compagno-nne?
Ven 20 Oct 2017 - 16:07 par Ekalos

Partenaires
Trollune la boutique de l'imaginaire
EVE - Espace Vie Etudiante
Les 7 royaumes
Grenoble-Alpes Métropole
INP-JEUX
TRACE JAUNE

Arrêt de mort...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrêt de mort...

Mercredi 07 Juin 1923, Pete's Bar, Boston


  Je n'aime pas vraiment l'expression "ça faisait un bail", peut-être parce que la vie vous faits parfois des croches-pieds qui vous font tomber et vous empêchent d'avancer sur le chemin tortueux du destin et que les problèmes du quotidiens font qu'on a parfois du mal à payer le loyer ; mais ça faisait quand même un bail que le père Chuck n'avait pas eu une affaire à se mettre sous la dent.  

Cela dit, entre les anciens maîtres d'école phosphorescents et les sommiers de lits volants, on ne peut pas dire que son incursion dans le domaine de l'investigation privée se soit déroulée de la meilleure manière qui soit.

Toujours est-il qu'il reçu ce jour là une lettre d'un notaire de la petite ville d'Arkham, un bled minable situé au nord de Boston. Le gratte-papelards demanda son aide rémunérée afin d'aider les prétendus héritiers désavoués d'un représentant du gratin local de la commune ayant récemment passé l'arme à gauche à trouver de menus effets personnels susceptibles de leur revenir... C'est dingue à quoi peut mener l'avarice mêlée à la frustration quand même... Bref, le notaire de la famille, désireux de faire conserver l'anonymat à ses clients (ou tout simplement payer pour ne pas jouer les donneuses ), engagea notre détective préféré (après Sherlock Holmes ) 50 $ la semaine. Une somme, pour aller mettre les mains dans les fosses d'aisance des parvenus de cette charmante cité sur le déclin qu'est Arkham.

Cette fois, Byrne s'était dit qu'on ne l'y reprendrait plus et, afin de ne pas se retrouver une fois de plus seul face à face avec une indicible horreur, sous une pluie battante et la nuit, et dans un cimetière de surcroit, il décida de quérir une aide bien utile. Il était déjà venu à Arkham lors de l'affaire de la Course aux Documents et, en errant sur les docks, il retrouva Alexi Carson, un travailleur de force, à la fois mécanicien, pilote et conseiller technique. Bref, un cador dans sa partie, un type bien utile quand il faut relever ses manches et mettre ses mains dans le cambouis (de quoi salir les costumes bigarrés et les guêtres du détective).

Plus tard, il se rendit dans un tout autre endroit : sur le parvis de l'université de Miskatonic, pour y retrouver le professeur et ancien combattant : Jason Mellyson le flegmatique archéologue.  

Après une rapide mise au point, les trois hommes démarrèrent leur investigations en jouant les grattes-papiers. Chuck se rendit à l'Annonceur d'Arkham, le journal local pour y compulser les archives avec l'aide de son contact dans les mûrs : Gilbert Graham un archiviste particulièrement opiniâtre.

On ne pouvait pas dire que Jason Checkley, le défunt qui a passé l'arme à gauche quelques jours auparavant, avait la baccara. Le pauvre type a perdu sa femme et ses trois enfants en deux ans. La première en 1903 et ses trois enfants dans la foulée lors de la grande épidémie de choléra qui terrassa la Nouvelle Angleterre en 1905. Effondré, on le serait à moins, il demeura les années qui lui restèrent à vivre dans le deuil et le recueillement enfermé dans son somptueux manoir qu'il laissa à l'abandon comme le reste de ses biens. Ne s'occupant guère de la gestion de ses affaires, il laissa son portefeuille d'actions à des comptables plus ou moins marrons. Inutile de dire qu'il se retrouva rapidement sur la paille et qu'il fut obligé de revendre des effets personnels pour joindre les deux bouts. Il alla jusqu'à hypothéquer sa demeure, vendue à l'entreprise immobilière Becksworth qui souhaitait reprendre le terrain afin de construire un immeuble de bureaux.

 La famille Checkley faisait partie des pontes de la ville : mécènes richissimes et reconnus, un ou deux maires d'Arkham ont porté ce nom fameux ainsi que quelques professeurs et doyens de l'université. Dernier et seul de la lignée, la famille s'est donc éteinte avec lui... Certains habitants racontent qu'il est devenu fou et qu'il aurait versé dans le spiritisme, histoire de faire tourner les tables pour taper la causette avec tous ses défunts, ce qui est plutôt une bonne idée quand l'essentiel de ses relations sociales sont au cimetière... Ce qu'il l'est moins c'est que toutes ces histoires de guéridon ne sont que des foutaises (aux dires de Chuck, moins si l'on écoute Patrick de Saint Yves)...

Mellyson écuma également les archives pour obtenir de précieuses infos : il découvrit que Checkley n'était pas le seul mort des environs. Quand l'entreprise de démolition entama le manoir du notable déchu, ils découvrirent un squelette complet et en excellent état, emmuré dans les sous sols de la baraque. Un tas d'os qui présentait bien car parmi les restes furent retrouvés un collier et deux bracelets en argent. Cette découverte fit les gorges chaudes des canards de la ville

Becksworth n'avait pas trainé : quand Chuck se rendit à l'adresse de Checkley, il n'y vit que des gravas. Le toit, les murs et une bonne partie des soubassements de la maison furent retirés. Il n'y trouva rien hormis de la boue et un jeune flic dégingandé, un bleu-bite qui faisait la sieste prêt d'un cordon délimitant la scène de crime.  Ce dernier lui demanda l'autorisation de l'inspecteur chargé de l'enquête, un certain Harrigan.

Plus tard, le jeune détective noir se rendit, non sans une certaine nostalgie, dans l'un des cimetières d'Arkham. Il traversa les allées agrémentées de pierres tombales aux noms tout aussi célèbres que celui qu'il recherchait au sein des allées : Pickman, Armitage, Carter, Orne, Tillinghast, c'est toute l'histoire de la ville et de ses notables qui se déroulait sous ses pieds...



Lorsqu'il se retrouva devant le caveau de la famille dCheckley, il ne vit rien d'important, du moins à l'extérieur. Aucun déplacement de la pierre tombale fut noté, aucune dégradation constatée, aucune trace d'excavation repérée... Bref Chuck était sur une fausse piste, en apparence. Ce qui ne l'empêcha pas de décider une exhumation des corps de la famille Checkley.

Harrigan, lui était tout le contraire de son collègue narcoleptique : aussi grand que large, les cheveux bruns et frisés, les yeux trahissant un esprit d'analyse plutôt développé, il avait tout l'air d'un entraineur de baseball faisant le point avec ses joueurs sur le banc de touche. Il accueilli les détective en bras de chemise et bretelles. A la suite d'un entretien plus détendu que ce à quoi ils s'attendaient, les investigateurs obtinrent l'autorisation officielle de fouiller les décombres du manoir et d'exhumer le corps des trois enfants de Checkley.



Après cette petite escapade chez nos chers représentants des forces de l'ordre si chères à Chuck et Alexi, nos compagnons s'en allèrent à l’hôpital Sainte Mary, demeure (dernière demeure ?) de Willard Crossman,  rustre de renom, infâme goujat et accessoirement l'un des hommes d'affaires les plus influents de la Nouvelle Angleterre... Il fut l'un des meilleurs amis de Checkley et alors que ce dernier hérita d'une immense fortune, Crossman, lui, parvint à la richesse à la sueur de son front. Malheureusement la vieille baderne considérait que le courage déployé dans le domaine des assurances, quelques placements forts judicieux dans sa prime jeunesse, lui octroyaient  le droit de rabaisser ses contemporains en permanence. La promiscuité de la grande faucheuse n'ayant pas arrangé les choses, la goujaterie a vite cédé la place au cynisme.  
Ainsi, entre deux quintes de toux et deux bouffées d'un barreau de chaise à l'odeur nauséabonde, le vieux tromblon leur révéla que, dans les dernières années de sa vie, le veuf investit ses derniers fonds dans un institut de recherches liées au spiritisme. Avec l'aide d'une autre Arkhamite de renom, Mme Mildred Estheridge, ils montèrent un groupement liés à la recherche dans l'occulte situé dans un bâtiment de la ville. C'est à ce moment que Crossman s'éloigna de son ami, car pour lui, toutes ces histoires de guéridons tournant, n'étaient qu'une vaste fumisterie. Il soupçonnait d'ailleurs la rombière de jouer avec le désespoir du veuf dans un but nébuleux... Cette distance relative n'empêcha pas Checkley de demander à Crossman d'être son exécuteur testamentaire. C'est lui qui géra la revente des biens de son ami, la maison ayant déjà été cédée à la Becksworth Cie, il ne restait plus que quelques effets personnels liquidés par un commissaire priseur et des cartons de livres sur l'occulte qui ont atterri chez le libraire Tillinghast à Arkham... Lui-même n'hérita que d'un coupe papier en ivoire antédiluvien que les trois investigateurs s'empressèrent d'aller chercher dans sa résidence... Là, ils interrogèrent l'un des serviteurs noirs de Crossman. Ce dernier leur révéla qu'un culte vaudou était encore récemment pratiqué par la communauté noire de la ville.

Le coupe papier de Crossman

Aucune visite touristique de la bucolique ville d'Arkham ne serait complète sans une petite escale à la morgue de la cité, les pompes funèbres Eleazar. Nos intrépides investigateurs n'étaient pas assez de trois pour interroger le glacial Jaspar Eleazar, un être presque aussi froid que ses pensionnaires. En grand professionnel, Eleazar ne s'était pas répandu en bienvenues. Ses informations furent toutefois précieuses. La défunte était une personne âgée d'environs soixante dix ans, aux os usés et aux multiples fractures ressoudées. Un être torturé qui avait dû beaucoup travailler mais également beaucoup souffrir. Elle devait donc être issue d'une couche de la population peu favorisée, ce qui était curieux dans le sens où elle avait été retrouvée en possession d'une parure de bijoux exotiques, mais néanmoins précieux, estimée à plus de deux mille dollars. L’œil expert d'Eleazar  lui a également permis d'estimer qu'elle n'était pas de type caucasien et qu'elle n'avait pas connu l'expérience de l'accouchement. De plus d'autres os ont été découverts sur les lieux : un ensemble de différents morceaux de squelettes de petits animaux. Ce détail permit d'aiguiller le trio sur la piste d'un culte certainement lié au Vaudou...

Par la suite, ils sont allés rendre visite à la charmante Mme Mildred Estheridge, veuve d'une soixantaine d'années vivant dans un manoir cossu dans l'un des quartiers les plus huppés de la ville. Accueillis dans son charmant boudoir, la rombière, particulièrement versée dans le spiritisme et les tables tournantes leur exposa les liens qui l'unissait à Jason Checkley ainsi que toute la compassion qu'elle pouvait avoir pour un homme dont la femme et les trois enfant disparurent en un laps de temps aussi court. C'est le deuil qui les rapprocha et ils devinrent amis. C'est également le deuil qui les incita à créer un institut d'études sur les sciences parapsychiques et le spiritisme. Peut-être pensaient-ils que ce moyen leur permettrait de parler une nouvelle fois à leurs conjoints par delà la tombe. Sous des dehors mielleux la vieille n'en était pas moins pleine aux as et elle finança fort généreusement les élucubrations de Checkley au point de fournir un lieu confortable pour faire des expériences mais également une bibliothèque particulièrement fournie en ouvrages sur l'occultisme. Elle leur fournit également une liste des personnes ayant fréquenté l'institut.



Dernière édition par intrus le Sam 15 Mar 2014 - 21:32, édité 14 fois

Invité
Invité

le Lun 3 Mar 2014 - 15:26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Sso!

chuck et ses compères auraient besoin de la liste des anciens membres de l'institut de spiritisme svp, grand MJ poulpesque!
ainsi que les photos ou images voir dessin des bracelets !

Par la suite, nous allons demander une séance de spiritisme
avec la "veille Estheridge" avec ces fameux objets, coupe-papier et bracelets!

par la suite nous irons faire un petit tour sur le site ou le squelette a était trouvé.

Puis  saluer le libraire "Tiningrass" sur les ouvrages récupérer!

Récupérer au  journal  les coupures de 1903 et 1905 sur la famille "Checkley".

Après réception du permis d’exhumer,pratiquer celui-ci sur le caveau de la famille Checkley!

Si possible faire une excursion à l'université d' Arkham afin de saluer le département d'histoire et ses archives!

Fouiner pour retrouver le milieux vaudou d' Arkham et ses environs!

Et voila pour le moment!
à toute!
chuck  afro
avatar
jerome.D

le Lun 3 Mar 2014 - 18:53

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Quelqu'un me ferait le point que je sache ce que j'ai loupé ?
Si je suis censé le savoir bien entendu
avatar
lhybrideur

le Lun 3 Mar 2014 - 21:04

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Mais non tu n'as rien loupé, c'est juste un one shot en attendant de reprendre plus avant la campagne (si on la reprend). So, no stress...

Invité
Invité

le Lun 3 Mar 2014 - 21:17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

ok !
avatar
lhybrideur

le Mar 4 Mar 2014 - 13:26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Bon, voilà je suis en train de faire le compte rendu en ce moment même. Il te suffit de lire...

Invité
Invité

le Mar 4 Mar 2014 - 13:47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

super compte rendu !
mais tu as omis le passage de la morgue et la rencontre avec le vieux serviteur qui sont plutôt riche en indices!

Nous avons appris que le corps retrouvé était une femme de 70 ans décédé depuis 30 ans noir qui n'a jamais porté d'enfants et battue régulièrement !
avec des articulations abimées pouvant conclure d'une femme de ménage!

Reste à déterminer ce qui à provoqué la mort,pourquoi l'avoir murée est ce par soucie de dissimuler le corps ou par envie de le conserver à proximité?

et pourquoi réalisé une cérémonie de l'ancienne religion? (vaudoo)
Si meurtre il y a reste à trouver les motivations de l'assassin, ainsi que la scène de crime!
Nous pouvons écarter le crime crapuleux, la victime a était avec des bijoux estimé à 2000 dollars, reste à trouvée leur provenances et leur significations tribal ?
temps de questions à élucider !
chuck
avatar
jerome.D

le Mer 5 Mar 2014 - 11:18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

jerome.D a écrit:

Récupérer au  journal  les coupures de 1903 et 1905 sur la famille "Checkley".


Tu recherches quoi exactement ? Les antécédents de la famille ou les circonstances de la mort de sa femme et ses enfants ?

Invité
Invité

le Ven 7 Mar 2014 - 18:11

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Liste des personnes ayant fréquenté de façon la plus assidue l'institut métapsychique d'Arkham géré par Jason Checkley et Mme Mildred Estheridge...

C'est la vieille qui vous l'a donnée. Ce sont les personnes qui venaient consulter le plus régulièrement des ouvrage ou faire des séance. Selon elle "la moitié au moins doivent être morts à l'heure qu'il est"...

- Jason Gaspard
- Sidney Telly
- Edgar Cayce
- Edward J. Hanson
- Edda Blackstone
- Delmer Blake
- Darrell Strickland
- Théobald R. Caine
- Karl Leland Rennick
- Arthur Huller
- Alicia Hyder
- Ducley Peacock
- Wallace Carmody
- Nathaniel Fitzhug
- Rafael Kiernan
- Florian Sutton
- Stella Corey
- Luther Winthrop
- Théodore Kinley
- Abigail Graham
- Clyde Fowler
- Wilbur Hartwell
- Matthew Bradburry
- Stanton Levitt
- Josephine Dalton

Invité
Invité

le Mar 11 Mar 2014 - 10:54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

salut!
il y a des noms Abigail Graham à voir si il y a un lien avec Gilbert Graham, qui a disparue ou noyé me semble t'il dans les années 1810 c'est dans les archives de la presse!

et puis Edward J. Hanson à voir si c'est parant avec le docteur Herbert Hanson médecin à l’asile d' arkham?

il y a aussi Théobald R. Caine notre architecte de la maison corbitt, notre cerveau de l'église de la contemplation, c'est marrant non?

peut être qu'il faudrait confondre cette liste avec les anciens membres de l'église de la contemplation, ont c'est jamais peut être un nom peux surgir, surtout avec les notables impliqués?

J aimerais avoir une photo du révérend thomas, cela pourrait nous être utile!

Reste surtout à trouver la cause du décé de la servante et comprendre le rituel et la cérémonie d'exhumation?

à plus chuck! Cool 


avatar
jerome.D

le Mer 12 Mar 2014 - 13:20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

je suis d'accord dans l'idée sur le procédé. en revanche, je rappelle - que le MJ me corrige si m'égare-je - que les événements qui se sont déroulés lors de cette partie sont antérieurs à notre visite de la maison Corbitt. nous avons hors jeux des éléments que nos personnages ne connaissent pas : nous n'avons pas encore lu les rapports de police sur les meurtres et l'église de la contemplation et, de ce fait, ne pouvons pas faire le lien entre celle-ci, T.H. Caines et l'affaire Checkley, ni même connaître le nom du révérant Thomas.

"peut être qu'il faudrait confondre cette liste avec les anciens membres de l'église de la contemplation,..."

je ne comprend pas ce morceau de phrase. que veux-tu exprimer en utilisant le verbe confondre ?

quant à la vieille servante, je suggère que nous attendions de savoir la cause de son décès avant d'envisager l'hypothèse d'une inhumation rituelle. réfléchissons de manière scientifique et rationnelle !!

Homo Alpiens Tavernicus

le Mer 12 Mar 2014 - 16:05

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

si tes dires sont juste alors mille excuses, je n'avait pas compris que les événements étaient antérieure...!

en revanche sur les causes du décès cela est à nous de chercher, toutes les hypothèses possibles, et d'arriver à en éliminer au maximum.
(crime passionnel, vieillesse, empoisonnement, accident, rituel criminel,....)

n' hésite pas sur la cause de la mort, à l 'aide de tes connaissances de nous éliminer quelques hypothèses voir à en soumettre des nouvelles!

j'ai utiliser le terme confondre ou si tu préfère comparer, mais cela n'a pas importance si c'est antérieur!

il me semble que le fait qu'il est d'autres ossements de petits animaux à proximité du corps, est fortement due à une inhumation rituel, largement utilisé dans les croyances vaudoo, simple hypothèse! la veille religion est encore présente à Boston et ses environs à nous de trouver!

sinon je crains que nous soyons obliger par nos propres moyens de procéder à une exhumation de la tombe de la famille Checkley!
il va y avoir du sport Smile 

A+ chuck

avatar
jerome.D

le Jeu 13 Mar 2014 - 11:15

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

pour la visite de ce qu'il reste de la baraque, nous ferons probablement ça avec Harrigan. néanmoins, étant donné que la rousse est déjà passée dessus, je doute que nous glanions plus d'info que ce que le flic en question nous à donné ; les replacer dans leur contexte sera déjà bien.

Jason, quant à lui, va fouiller dans les sections archéo, éthno/anthropo et histoire de la B.U. d'Arkam à la recherche d'exemples d'inhumations (Afrique, Antilles, Louisiane, et éventuellement Amérique Latine) ressemblant peu ou prou à ce que nous avons. quand bien même il s'agirait de Vaudoo, je pense que le fait de planquer le macchabée dans un mur est plutôt dû à une contingence technique qu'à une spécification rituelle : en général, les mort sont inhumés dans des tombes (mausolées, sarcophages, tumuli, cercueils ou pleine terre), dans des grottes, des vases en terre cuite plus ou moins volumineux, des bûchers, des Drakkars,... lorsque quelqu'un en-mure un cadavre, c'est en général que cette personne à des trucs pas nets à ce reprocher.

Homo Alpiens Tavernicus

le Jeu 20 Mar 2014 - 15:24

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

"la rousse est déjà passée dessus"
avatar
lhybrideur

le Jeu 20 Mar 2014 - 19:29

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Homo Alpiens Tavernicus a écrit:... je doute que nous glanions plus d'info que ce que le flic en question nous à donné ; les replacer dans leur contexte sera déjà bien.

... lorsque quelqu'un en-mure un cadavre, c'est en général que cette personne à des trucs pas nets à ce reprocher.

Oui dans leur contexte, car pour l'instant les seules infractions criminelles ou délictuelles sont la dissimulation et "l'enfouissement" de cadavre.
De tous temps dans les sociétés organisées voir civilisées il y a eu des réglementations concernant l'hygiène publique et les cadavres humains ou animaux, ne serait ce que pour éviter les épidémies.
avatar
JM
Président à vie
Président à vie

le Ven 21 Mar 2014 - 10:52

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Quoi que vous pensiez, l'enquête a déjà bien avancé et vous êtes sur la bonne piste.

Je ne pensais pas que cela prendrait autant de temps mais j'aime bien ce scénar, l'ambiance, le thème ainsi que la tournure qu'il prend... Je vois que l'équipe est en train de se constituer et va dasn le bon sens... Il va juste falloir mettre un peu plus d'action et creuser un peu la personnalité de nos détectives...

Demain dimanche j'ai une grosse journée de boulot mais lundi je rajouterai des éléments, promis. Donc on va déjà commencer avec Jason à la bibliothèque de la Miskatonic University.

Ensuite, bah on verra...

Invité
Invité

le Sam 22 Mar 2014 - 21:06

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Un petit compte rendu de la partie solo dont notre Gardien és arcanes m'a gratifié.

Par une journée morne et maussade, ce brave Alexi prit la décision d'aller visiter la boutique du nommé Tillinghast.  Boutique dont le propriétaire sus nommé fut chargé de vendre les ouvrages de la collection Checkley. Une librairie d'occasion d'apparence vieillotte aux livres  anciens, mais aussi de souvenirs divers,  des objets de navigation aux vielles cartes marines.

Le bouquiniste finaud, avait descendu ce qui restait de la collection à la cave, ne laissant à la vue de tous que l'écume.  Après marchandages, et négociation d'une subvention auprès du Professeur, Alexi réussi à obtenir la fameuse collection.
Ou seulement ce qui en restait après le passage d'un acheteur l'ayant devancé. Un homme noir ...
Le reliquat consistait en une quarantaine de cahiers manuscrits de la main même du défunt Checkley.
Ainsi qu'en deux ouvrages, moitié récits de voyages moitié descriptions anthropologiques sur l'Afrique noire.

Les dits cahiers montrent bien un changement radical et le passage de recherches concernant les morts et leur invocation à celui de la recherche d'une solution à SON PROBLEME.
avatar
JM
Président à vie
Président à vie

le Dim 15 Juin 2014 - 11:31

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

homme

salut,

As tu un descriptif plus précis de l'acheteur noir, hauteur, poids, traits du visages,silhouette,age,signes
distinctifs, riche ou pauvre, afin de le confondre avec notre Bocor ?

Et y a t' il un lien avec mon mystérieux client ou pas ? What a Face 

A ce soir
chuck,




avatar
jerome.D

le Lun 16 Juin 2014 - 11:32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...

Mieux une identification, c'est lui !
avatar
JM
Président à vie
Président à vie

le Lun 16 Juin 2014 - 13:21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt de mort...


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum