Derniers sujets
» Prochaine Séance
Hier à 19:07 par focco

» Personnages Joueurs
Hier à 15:51 par Homo Alpiens Tavernicus

» Présentation SamBob
Lun 15 Oct 2018 - 20:45 par JM

» Présentation
Dim 14 Oct 2018 - 13:23 par Homo Alpiens Tavernicus

Partenaires
Trollune la boutique de l'imaginaire
EVE - Espace Vie Etudiante
Les 7 royaumes
Grenoble-Alpes Métropole
INP-JEUX
TRACE JAUNE

Jason Mellyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jason Mellyson

"DUSTY LORD" MELLYSON, Jason



Élève de façon stricte par sa mère sa mère alors que son père, conservateur au musée de Boston, était sans cesse absent, Jason fait sa première expérience de la vie dans l'univers quasi carcéral du Collège Saint Eustache. Son goût de la solitude et des livres lui fait subir les brimades des autres pensionnaires qui ne voient en lui qu'un rejeton arriviste qu'ils surnomment férocement "Dusty Lord".

Ses études brillantes le conduisent à la Miskatonic University, où il suit des cours d'archéologie et d'anthropologie. En 1917 il s'engage sans hésitation pour venger l'un de ses frères et débarque en France avec un comportement suicidaire. La guerre n'arrangea pas son estime pour le reste de l'humanité. Jason fut l'un des premiers soldats à découvrir l'horreur d'une toute nouvelle arme, l'ypérite, qui tua une bonne partie de sa compagnie. Le souvenir de ses camarades crachant et mourant fut gravée à jamais dans son esprit.

Blessé et retiré des combats, il ne portera aucune séquelle physique. Deux ans plus tard, il est nommé professeur au département Archéologie de l'université. Ses élèves le trouvent snob, distant et d'un humour grinçant. Jason a tout pour être heureux : un appartement confortable , une situation stable et l'estime de ses collègues. Mais il y a une ombre au tableau : il est seul, il le sait et il en souffre.

Personnalité : Volontaire et organisé, ses accès d'énergie sont parfois ponctués de nostalgie, comme si il luttait en permanence contre les traumatismes qu'il a subit pendant la guerre. Il dépense beaucoup d'énergie à les cacher et s'est, au fil des années, construit une véritable image de gentleman irréprochable. Sa soif d'aventure et sa curiosité naturelle transparaissent cependant lorsqu'un élément intéressant se présente à lui...

Invité
Invité

le Dim 27 Oct 2013 - 11:25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jason Mellyson

Boston, mardi 16 mai 1923 – 3h57

Des semaines de recherches pour en arriver là… C’était rageant. Alors même qu’il s’apprêtait à finir la reconstitution du quartier… Il n’avait cependant pas travaillé pour rien. Certes, une partie des documents manquait, mais ceux qu’il possédait s’avéraient d’ores et déjà plus que passionnants. Jason Mellyson était le genre de gars à qui tout peut arriver sans qu’il s’en inquiète outre mesure et sans même qu’il aille accuser la fatalité ou la malchance. Chez lui, tout était minutieusement calculé. La panique ne l’envahissait jamais et son sang-froid allait de paire avec sa position de professeur à Harvard, statut dont il était particulièrement fier et qu’il semblait porter comme un blason (voire comme un signe de reconnaissance) ce qui avait parfois tendance à agacer son entourage. Il avait foi en ses capacités et savait surtout que sa chaire à Harvard ne lui avait pas été offerte par complaisance.
Depuis deux mois, ils préparait un cycle de conférences sur l’architecture bostonienne au XIXe siècle. Pour étoffer ses thèses, il cherchait à reconstituer pièce par pièce Boston telle qu’elle se présentait à l’époque des sorcières de Salem. Jusqu’à présent, tout s’était bien déroulé. Les recherches étaient fastidieuses, mais il y trouvait un plaisir ineffable. Au cours des semaines, il avait vu Boston renaître sous une forme nouvelle. Il avait l’impression de remonter le temps.
Seulement, à la différence d’un architecte, Mellyson ne pouvait pas inventer les plans qu’il ne possédait pas et, malheureusement pour lui, une pièce du puzzle était manquante : les plans et actes notariaux d’une bâtisse qui se trouvait à l’époque en bordure de la ville. Depuis, elle avait été absorbée par l’incessante croissance de la cité. Aujourd’hui, elle aurait dû se trouver à l’emplacement occupé par la Maisin Corbitt/Meffitt  depuis de nombreuses années.
Jason pâlissait de rage. Si ces fichus plans n’étaient pas à la bibliothèque de l’université, il y avait bien peu de chances qu’on les retrouve. Le bibliothécaire, lui, n’y comprenait rien. Les papiers étaient bien inventoriés, répertoriés, classés mais demeuraient introuvables. Il était improbable qu’ils aient été mal rangés. On ne commet pas ce genre d’erreur à Harvard !
Demeurait donc une hypothèse : quelqu’un les avait volés.
Comment finirait la journée, Mellyson n’en savait encore rien, en tout cas elle commençait mal…

Invité
Invité

le Lun 9 Déc 2013 - 22:33

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum